Sauvegarde Retraites dans les médias

Pour l'année :
Stop au hold-up sur les caisses de retraite du privé !

Stop au hold-up sur les caisses de retraite du privé !

Attendu que, pour la réforme des retraites, le Gouvernement cherche à ponctionner les réserves des caisses de retraite du privé& (71 MM d'€ pourl' AGIRC-ARRCO et 27 MM d'€ pour la CNAVPL), que ces réserves sont le fruit d'efforts et de sacrifices de tous les affiliés de ces régimes (...), attendu que cette ponction a principalement pour but de maintenir et de financer les avantages des régimes spéciaux du public, nous demandons au Président Macron de s'engager ouvertement à les supprimer pour garantir l'équité et la pérennité des retraites de tous les Français. Signé : Sauvegarde Retraites ou "des citoyens qui agiessent pour un système de retraite équitable, libre et responsable !".
Un système de retraite équitable

Un système de retraite équitable

Dans le courrier des lecteurs est publié in extenso l'appel de Sauvegarde Retraites : "Halte au "hold-up" sur les caisses de retraite du privé. Attendu que, pour la réforme des retraites, le gouvernement cherche à ponctionner les réserves des caisses de retraite du privé (71 milliards de l'Agirc-Arrco et 27 milliards de la CNAVPL) (...), attendu que cette ponction précipiterait ces régimes dans la faillite et a pour but de maintenir et financer les avantages retraite des régimes spéciaux du public, non provisionnés (...), nous demandons au Président Macron (...) de s'engager solennellement à supprimer les régimes spéciaux du public pour garantir l'équité et la pérennité des retraites de tous les Français".
Une justice européenne à en perdre son latin !

Une justice européenne à en perdre son latin !

Pour le journal luxembourgeois, passer de 28 juges en 2015 à 56 en 2019 à la Cour européenne n'a aucune raison d'être et, selon l'ancien juge Franklin Dehousse, contribue "à l'obésité générale des institutions européennes (...), avec des coûts disproprotionnés accentuant la crise de confiance des citoyens envers lesdites institutions". Lorsque l'association française Sauvegarde Retraites avait publié les indemnités de départ et le montant des retraites - non contributives - des juges et commissaires européens, il s'était vite su que l'ancien greffier Roger Grass, avec 15 ans et 9 mois d'activité pouvait prétendre à une pension à taux plein lors de sa démission...
A propos de la retraite des fonctionnaires

A propos de la retraite des fonctionnaires

Interpellée par M. Bonnenfant, un lecteur des 4 Vérités sur sa défense des retraités du privé et son attaque des régimes des fonctionnaires dans son interview du 29 mars, Marie-Laure Dufrêche rappelle que les régimes de retraite du privé sont financés par leurs affiliés, alors que ceux de la fonction publique le sont par l'ensemble des contribuables, et que les premiers sont "à cotisation définie" alors que les seconds sont "à prestations définies". "Je me sens le droit le "lorgner dans la gamelle du voisin" à partir du moment où c'est moi qui la paie, en plus de la mienne - qui est, en effet, moins bien remplie. il ne s'agit pas de jalousie mais de simple justice", rétorque-t-elle. 
Une pseudo réforme des retraites

Une pseudo réforme des retraites

Dans cet interview, Marie-Laure Dufrêche, Déléguée générale de l'association Sauvegarde Retraites, décrypte les enjeux et les non-dits de la prochaine réforme des retraites, qui ne restaurera pas plus l'équité entre les retraités que les précédentes. Dans les non-dits, le financement des avantages des régimes spéciaux non par les entreprises publiques mais par tous les contribuables, retraités du privé compris ; les cotisations fictives des fonctionnaires qui n'alimentent aucune caisse de retraite de l'Etat ; la différence de nature entre les régimes du privé - de type assurantiel - alors que ceux du public correspondent à un système de rémunération à vie ; la non suppression à venir des régimes spéciaux... "Encore une fois, les retraités et -surtout ! - les cotisants du privé feront les frais de cette réforme" conclue-t-elle. 
Les retraites avantageuses de la SNCF

Les retraites avantageuses de la SNCF

Jean-Paul Delevoye négocie actuellement avec les syndicats sur les régimes spéciaux. Dans un document de travail interne, il précise : "le système universel permettra de maintenir des dispositifs particuliers, dès lors que ces dérogations reposent sur des spécificités objectives qui justifient un droit ua départ anticipé". Le régime spécial très avantageux de la SNCF arrivera-t-il à se maintenir ? L'association Sauvegarde Retraites, qui milite pour une équité entre les différents régimes, nous livre une étude détaillée sur les retraites "Première classe" de la SNCF...

Fermer