Non au report de la réforme de fond du système de retraite ! 

Le report à 2019, voire au-delà, des promesses de campagne d'Emmanuel Macron sur la réforme de fond du système de retraite ne laisse pas d'inquiéter. La nomination d'un "Monsieur Réforme" autour d'un "consensus" mou, avec Jean-Paul Delevoye, ex-président du CESE, ne fait rien pour rassurer les retraités. Ils sont d’autant plus fondés à se soucier de leur avenir que, jusqu’à présent, ce sont eux qui ont principalement fait les frais des politiques gouvernementales, qui consistent à colmater les trous pour sauver très provisoirement le système.

Pour rogner les pensions sans trop qu’il y paraisse, l’Etat dispose d’un outil redoutablement efficace : la fiscalité ; et il n’a pas hésité à y recourir. 

Les mesures de spoliation des retraités se sont ainsi succédé depuis 2013 :

              création de la CASA, nouvelle taxe sur la dépendance ;

              . suppression de la demi-part pour les veufs et les veuves ; 

              . fiscalisation des majorations pour enfants ;

              . augmentation de 25% de la CSG ; 

              . et par un effet de ricochet, assujettissement à la taxe d’habitation et à la redevance télévisuelle pour les retraités qui deviennent imposables à l’impôt sur le revenu en raison de certaines de ces nouvelles mesures.

Par ces moyens - qui se rajoutent au gel des pensions AGIRC-ARRCO depuis cinq ans - les pensions ne cessent d'être rabotées et leur niveau baisse désormais frontalement, amputé par un véritable lynchage fiscal.

Mais ces "mesures-sparadrap", si douloureuses soient-elles, se multiplient sans remédier durablement aux difficultés qu'affrontent les régimes de retraite.

Tant qu'une véritable réforme structurelle n'aura pas été réalisée, l'Etat continuera à demander aux otages du système, cotisants ou pensionnés, toujours plus de sacrifices pour "boucher les trous". Les retraités ne veulent plus être taxés pour remplir le tonneau des Danaïdes des retraites, qui se vide par mille trous à mesure qu'on le remplit : il est temps de sortir de cette logique absurde. 

Signez notre pétition à Jean-Paul Delevoye pour dire : non au report de la réforme de fond du système de retraites ! 

Signez la pétition :
Vos coordonnes
Captcha
  • CAPTCHA Image Changer
Loi du 6 janvier 1978 modife
Lettre d'information

Nous n'agissons que grâce à vous...

Faire un don Faire un don pour sauvegarder les retraites
Fermer