Sauvegarde Retraites dans les médias

Pour l'année :
A propos de la retraite des fonctionnaires

A propos de la retraite des fonctionnaires

Interpellée par M. Bonnenfant, un lecteur des 4 Vérités sur sa défense des retraités du privé et son attaque des régimes des fonctionnaires dans son interview du 29 mars, Marie-Laure Dufrêche rappelle que les régimes de retraite du privé sont financés par leurs affiliés, alors que ceux de la fonction publique le sont par l'ensemble des contribuables, et que les premiers sont "à cotisation définie" alors que les seconds sont "à prestations définies". "Je me sens le droit le "lorgner dans la gamelle du voisin" à partir du moment où c'est moi qui la paie, en plus de la mienne - qui est, en effet, moins bien remplie. il ne s'agit pas de jalousie mais de simple justice", rétorque-t-elle. 
Une pseudo réforme des retraites

Une pseudo réforme des retraites

Dans cet interview, Marie-Laure Dufrêche, Déléguée générale de l'association Sauvegarde Retraites, décrypte les enjeux et les non-dits de la prochaine réforme des retraites, qui ne restaurera pas plus l'équité entre les retraités que les précédentes. Dans les non-dits, le financement des avantages des régimes spéciaux non par les entreprises publiques mais par tous les contribuables, retraités du privé compris ; les cotisations fictives des fonctionnaires qui n'alimentent aucune caisse de retraite de l'Etat ; la différence de nature entre les régimes du privé - de type assurantiel - alors que ceux du public correspondent à un système de rémunération à vie ; la non suppression à venir des régimes spéciaux... "Encore une fois, les retraités et -surtout ! - les cotisants du privé feront les frais de cette réforme" conclue-t-elle. 
Les retraites avantageuses de la SNCF

Les retraites avantageuses de la SNCF

Jean-Paul Delevoye négocie actuellement avec les syndicats sur les régimes spéciaux. Dans un document de travail interne, il précise : "le système universel permettra de maintenir des dispositifs particuliers, dès lors que ces dérogations reposent sur des spécificités objectives qui justifient un droit ua départ anticipé". Le régime spécial très avantageux de la SNCF arrivera-t-il à se maintenir ? L'association Sauvegarde Retraites, qui milite pour une équité entre les différents régimes, nous livre une étude détaillée sur les retraites "Première classe" de la SNCF...
Jean-Paul Delevoye va-t-il entourlouper les travailleurs du privé ?

Jean-Paul Delevoye va-t-il entourlouper les travailleurs du privé ?

Quelle est la différence entre les trois notions de régime de retraite : "unique", "universel" et "commun" ? Sans doute, Jean-Paul Delevoye pourrait-il l'expliquer aux Francais, lui qui déclarait le 10 octobre 2018 au magazine Pleine Vie : " L'universalité, ce n'est pas un régime unique, mais un régime commun"... Le diable se cache dans les nuances, comme le montre une brochure que vient de publier l'association Sauvegarde Retraites sous le titre en forme d'avertissement : "Réforme Delevoye, gare à l'entourloupe !". Selon l'un de ses auteurs, Eric Bertrand, " le régime universel restera un voeu pieux (dans le meilleur des cas)  tant que la nature elle-même des régimes du privé et du public différera".
Au secours ! Les régimes spéciaux vont sauver leur peau !

Au secours ! Les régimes spéciaux vont sauver leur peau !

Officiellement, la réforme des retraites doit mettre fin aux privilèges hors de prix dont profitent cheminots, agents d'EDF ou salariés de la RATP..., régimes spéciaux de retraite qui secrètent tout un tas d'inégalités. Ceci devrait bientôt n'être plus qu'un mauvais souvenir avec la promesse d'Emmanuel Macron de rétablir l'équité par un régime universel. Fini les privilèges ! Mais dans les faits, plusieurs indices permettent d'en douter fortement. En effet, "régime universel ne veut pas dire système unique" est-il répété dans l'entourage de M. Delevoye. "C'est de la poudre aux yeux", confirme Pierre-Edouard du Cray, pilier de l'association Sauvegarde Retraites. " Je suis prêt à parier que la réforme va maintenir deux grands pôles, public et privé, en arguant, au besoin, de difficultés techniques pour les réunir. Et que rien ne changera avant longtemps pour les régimes spéciaux et les avantages des fonctionnaires..."
Fonctionnaires européens : 6 ans de cotisation, 5 000 euros de retraite par mois !

Fonctionnaires européens : 6 ans de cotisation, 5 000 euros de retraite par mois !

Les gilets jaunes vont la trouver saumâtre : les fonctionnaires européens ont une durée moyenne d'affiliation de 5 ans et 10 mois et un montant moyen des droits acquis à la retraite de 4913,77 €. Sauvegarde Retraites qualifie à juste titre le système de retraite par répartition d'escroquerie à la Ponzi. Elle s'est aussi penchée sur la retraite des hauts fonctionnaires de l'UE (1)"Les technocrates européens jouissent de véritables retraites de nababs (...). A l'origine réservées aux membres de la Commission européenne puis au fil des années, à d'autres : juges, magistrats, greffiers, contôleurs, médiateur etc... A l'heure où nos retraites sont gravement compromises, ils bénéficient, à nos frais, de retraites s'échelonnant de 12 500 € à 14 000 € par mois après seulement 15 ans de carrière, sans même cotiser..." (1) Etudes & Analyses n°27. Mai 2009 : Les retraites de nababs des hauts-fonctionnaires européens.

Fermer