Sauvegarde Retraites dans les médias

Pour l'année :
Le Point évoque notre dernière étude sur les aiguilleurs du ciel

Le Point évoque notre dernière étude sur les aiguilleurs du ciel

"Des aiguilleurs à l'aise dans leur niche". C'est le titre de l'encart paru dans le Point sur notre dernière étude consacrée aux aiguilleurs du ciel. Et  l'article de résumer notre analyse en ces termes : "Alors que les Français se demandent comment ils vont survivre avec des retraites en peau de chagrin, il existe une profession où l'on peut se frotter les mains. Ce sont les 4356 aiguilleurs du ciel. La réforme Fillon n'avait en 2003 qu'à peine rogné leurs allocations. Depuis, d'accord en accord, de prime en prime, leurs syndicats n'ont cessé de gagner du terrain. L'association Sauvegarde Retraites  a calculé qu'à ce rythme l'aiguilleur retraité aura gagné 12.5% d'ici à 2009. De quoi faire pâlir d'envie l'ensemble des Français. Et même les agents de la SNCF et d'EDF!"
Pierre-Edouard du Cray a dénoncé sur Radio Bleu Provence la surenchère des promesses électorales

Pierre-Edouard du Cray a dénoncé sur Radio Bleu Provence la surenchère des promesses électorales

Certains candidats s'engagent à augmenter les petites pensions, d'autres promettent de s'attaquer aux régimes spéciaux, d'autres encore préconisent la liberté de départ à la retraite en supprimant l'âge fatidique des 60 ans. Autant de promesses qui n'engagent que ceux qui y croient!  Attendons la suite des événements ,et voyons qui de ces candidats aura le courage de s'attaquer à une véritable réforme des retraites .
Pierre-Edouard du Cray a fait le point sur la question des retraites

Pierre-Edouard du Cray a fait le point sur la question des retraites

A l'approche des élections législatives, il a rappelé le bilan économique et financier de la retraite par répartition en France, trois ans après la loi Fillon, et a évoqué ce que font nos voisins en la matière.
Banque de France : l'interview de  Marie-Laure DUFRECHE dans Valeurs Actuelles

Banque de France : l'interview de Marie-Laure DUFRECHE dans Valeurs Actuelles

"Une fausse réforme". On croyait que la réforme de la Banque de France représentait un effort des salariés. En réalité, ce sont ses clients qui paieront. Pourquoi Sauvegarde Retraites conteste-t-elle cette réforme? C'est une réforme trompe l'oeil, comme nous venons de le démontrer dans une étude. Pire, direction et syndicats de sont entendus pour se mettre à l'abri de la remise à plat des régimes spéciaux prévue par la loi Fillon, en 2008. Ils ont même obtenu un engagement écrit de la part de l'Etat sur ce point. Leur but était de préserver au maximum leurs avantages retraite, les meilleurs de France. Mais il y a eu un allongement de la durée de cotisation des fonctionnaires? Oui, mais sans conséquences concrètes, mise à part l'allongement de la durée de cotisation qui passe de 37,5 ans à 40 annuités. Car la Banque a imaginé toutes sortes de compensations - abondement supplémentaire au plan d'épargne de l'entreprise, congé de fin de carrière, cessation progressive d'activité surrémunérée, mais surtout ,prêt à taux zéro et prime compensatrice pour racheter des trimestres avant de partir comme avant, avec 37.5 annuités, sans subir de pénalités. Bref, on a redonné d'une main ce que l'on a pris de l'autre.                                                                                                                                        
Régimes spéciaux : notre interview dans Femme Actuelle

Régimes spéciaux : notre interview dans Femme Actuelle

Pour Sauvegarde Retraites, la réforme des régimes spéciaux s'impose parce que ces régimes ne sont plus autofinancés. A la SNCF, par exemple, les cotisations sociales ne couvrent que 37% des dépenses. Le reste est financé par des subventions de l'Etat et des autres régimes des retraite. Chez EDF et Gaz de France, c'est une taxe qui finance les avantages supplémentaires dont bénéficient les retraités. Au bout du compte, ce sont donc les usagers, les autres assurés sociaux et les contribuables, qui paient la facture des régimes spéciaux. En plus, ces régimes très avantageux ont été totalement épargnés par les réformes de 1993 et de 2003.
Marie-laure DUFRECHE sur RMC Info

Marie-laure DUFRECHE sur RMC Info

Le Conseil d'Orientation des retraites remet aujourd'hui un rapport à Matignon dans lequel il préconise l'allongement de la durée de cotisations. RMC a demandé à Marie-Laure DUFRECHE quelle était la position de l'association sur le recul de l'âge de la retraite.

Fermer