• accueil
  • actualits
  • retraites des fonctionnaires : la facture du contribuable s'alourdit

Retraites des fonctionnaires : la facture du contribuable s'alourdit

La cotisation de « l’Etat-employeur » est encore réévaluée pour 2011 (+ 31 % depuis 2006 !). Les pensions garanties des fonctionnaires coûtent toujours plus cher au contribuable.

Le Journal officiel vient de publier un décret qui relève la cotisation retraite dite de « l’Etat-employeur » pour les fonctionnaires civils de l’Etat. Elle passe de 62,14 % à 65,39 % : la facture du contribuable va donc augmenter.
. La cotisation retraite de l’Etat-employeur est à comparer avec celle appliquée dans le privé : 14,9 % à 15,82 % selon les catégories de salariés. La facture est donc 4 fois plus lourde dans le public.
. En 5 ans, la cotisation a augmenté de 31 % (49,9 % en 2006) !
. C’est pour continuer à garantir le niveau des pensions des fonctionnaires que le gouvernement augmente la cotisation de l’Etat, plombant ainsi encore davantage le contribuable. Pour les salariés du privé, quand l’argent vient à manquer dans les caisses, on rabote leurs pensions pour les fonctionnaires, quand la caisse crie famine, on prend l’argent dans la poche du contribuable. Un poids, deux mesures.
. Lors de la présentation de la réforme des retraites, Eric Woerth avait promis un « gel » de la contribution de l’Etat-employeur. Comment le gouvernement justifie-t-il aujourd’hui l’augmentation de la cotisation ?
Quoi qu’il en soit, la réforme n’a rien changé à cet élément essentiel qui caractérise notre système de retraite : une pension égale à 75 % de la dernière rémunération (6 derniers mois) et garantie à 100 % pour les fonctionnaires des taux de remplacement qui continuent à chuter pour les salariés du privé.
NB : Cf. décret numéro 2011-11 du 4 janvier 2011

Fermer