Les Franais et la capitalisation

Le ministre nous raconte des histoires.

« Les Français sont très attachés à leur système de retraite par répartition ». C’est ainsi que commence le communiqué du ministère du Travail concernant la nouvelle réforme des retraites intitulée « Rendez-vous 2008 sur les retraites ». Cette phrase prononcée régulièrement par les leaders syndicaux et reprise par les politiques est une vraie sentence et signifie qu’il n’y aura pas de vraie réforme des retraites.
Là où le bât blesse, également, c’est qu’au-delà de toute considération idéologique ou politique, cette assertion est fausse. Plusieurs sondages réalisés ces derniers mois démontrent plutôt le contraire.
Ainsi, un sondage CSA/Le Parisien réalisé le 28 novembre 2007 révèle qu’environ 55 % des Francais préfèreraient le régime par répartition, ce qui signifie qu'environ 45 % des Français ne sont pas de cette opinion et pourraient être favorables à un système par capitalisation. On est loin de l’unanimité ! D’autant plus que, parmi les sondés, les jeunes sont plus nombreux (49 % contre 48 %) à préférer un système par capitalisation.
Plus récemment (27 mars 2008), le magazine Challenges a publié un sondage réalisé par le CECOP (Centre d’études et de connaissances sur l’opinion publique) montrant clairement que 52 % des Français étaient favorables à un régime mixte reposant à la fois sur la répartition et la capitalisation et aussi que 47 % souhaitaient que le gouvernement adoptent des mesures renforçant l’épargne retraite au sein de l’entreprise.
Alors, sommes-nous « très attachés » à un système en faillite ? Au lieu de travestir les faits, le ministre devrait profiter de cette réalité et faire une vraie réforme des retraites.

Fermer