Du rififi pour Gordon Brown, cause des retraites !

Le ministre des finances anglais Gordon Brown, candidat à la succession de Tony Blair, est fragilisé par une polémique autour de la faillite des retraites en Grande Bretagne.  

L’actuel ministre des finances anglais, Gordon Brown, qui brigue le poste de Tony Blair, fait l’objet d’une polémique en Grande Bretagne. Il est accusé d’avoir modifié le régime fiscal des caisses de retraite professionnelles sans mesurer l’effet dévastateur de cette réforme sur des millions de Britanniques. Et ce, malgré les réserves émises par l’administration du Trésor, qui redoutait les conséquences de cette réforme pour les employés les moins bien rémunérés et les salariés des PME. Passant outre ces recommandations, Gordon Brown a supprimé certains avantages fiscaux sur les dividendes en juillet 1997. Il en est résulté un trou de 110 milliards d’euros pour les fonds de pension.
Mais la crise du régime de retraite britannique a aussi d’autres causes : le doublement de l’espérance de vie en un demi-siècle et l’explosion de la bulle Internet qui a provoqué une chute spectaculaire du rendement des placements pour la retraite.
Ceci explique que de nombreuses entreprises refusent désormais de financer les retraites de leurs employés. Les nouveaux embauchés doivent s’adresser à des assureurs spécialisés et les anciens accepter des prestations moindres…

Fermer