• accueil
  • actualits
  • prélèvement à la source : les retraités dans le brouillard

Prélèvement à la source : les retraités dans le brouillard

En ponctionnant la pension de décembre 2018, l’Etat va s’assurer, en toute discrétion, un gain de trésorerie sur le dos des retraités.

Pour les retraités, le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu commencera avec le versement du 9 janvier 2019, c’est-à-dire sur la pension correspondant au mois décembre 2018. D’une certaine manière, Bercy a ainsi décidé que les retraités paieraient avec un mois d’avance !
Selon Le Canard Enchaîné, le ministère du Budget n’a pas osé produire une circulaire écrite mais a préféré téléphoner aux patrons des caisses de retraite pour leur intimer l’ordre d’opérer ce tour de passe-passe. Manifestement, la discrétion est de mise…
Et pour cause… On imagine en effet aisément le gain de trésorerie pour l’Etat, mais aussi ce que cela représente pour les retraités : « Sur le papier, L’opération est indolore, mais elle va toucher la trésorerie des retraités au moment des fêtes », commente le Canard Enchaîné.
Pour les retraités, le prélèvement à la source commence donc bien mal. Leur inquiétude porte également sur l’absence de visibilité de l’opération. En effet, qu’il s’agisse de la CSG ou de l’impôt sur le revenu (désormais prélevé à la source), ils ne connaissent que le montant net de leur pension. Aucun document ne détaille ce qui est prélevé pour passer du brut au net.
Cette absence de transparence est choquante : chaque mois, les retraités attendent le versement de leur pension en se demandant quel en sera le montant net. Et c’est un fait que, dans la plupart des cas, ce montant net ne cesse de diminuer d’année en année.
Plutôt que d’accentuer encore ce manque de transparence, le gouvernement ferait mieux de saisir l’opportunité du prélèvement à la source pour en finir avec l’opacité, en fournissant aux retraités un relevé détaillé de leur pension, avec le montant brut, les prélèvements sociaux et fiscaux, et le montant net.

Fermer