• accueil
  • actualits
  • edouard philippe laisse aux régimes spéciaux le soin de se réformer

Edouard Philippe laisse aux régimes spéciaux le soin de se réformer

La fin des régimes spéciaux, annoncée par le gouvernement, n’est pas pour demain ! Le discours d’Edouard Philippe le confirme.

Tout indique que la « grande » réforme « systémique » traînera en longueur et épargnera les régimes spéciaux de retraite du public.

Le 12 septembre, à la veille de la première journée de grève de la RATP, le Premier ministre, s’exprimant devant le Conseil économique, social et environnemental, l’annonçait déjà en exposant les « étapes » du futur projet : « Seconde étape, elle vise à déterminer comment chacun des 42 régimes actuels rejoint, si vous me passez l’expression, la maison commune. A quel rythme et selon quelles conditions et avec quelles garanties ? Cette phase de transition va prendre beaucoup plus de temps à le définir ; ce qui est assez naturel parce que chaque régime devra dessiner son propre chemin de convergence. Tant que ce chemin ne sera pas tracé, le nouveau système ne leur sera pas appliqué. Et pour que les choses soient vraiment claires, le Gouvernement inscrira ce principe dans le futur projet de loi », disait Edouard Philippe.

Autrement dit, pour réformer les régimes spéciaux, on attendra qu’ils aient eux-mêmes tracé leur propre « chemin de convergence » ! Gageons que les choses iront beaucoup plus vite en ce qui concernera les régimes du privé et la confiscation de leurs réserves. Il n’est pas difficile de deviner qui fera, une fois de plus, les frais de la réforme.


Fermer