Des citoyens qui agissent pour un système
de retraite équitable, libre et responsable
retraite
Rejoignez-nous

C'est vous qui nous donnez
les moyens d'agir


Rachats de trimestres : la prudence est de mise


article publié le 18-03-2008

Sauvegarde Retraites a fait passer une question écrite au gouvernement, par l’intermédiaire du sénateur Jean-Claude Gaudin.  Le rendez-vous de 2008 pourrait bien changer la donne.


Par l’intermédiaire du sénateur Jean-Claude Gaudin, Sauvegarde Retraites a demandé au gouvernement des précisions sur l’avenir du « versement pour la retraite ». Celui-ci a été institué par la loi Fillon et concerne tous les actifs, âgés de 20 ans à 60 ans. Il leur permet de racheter au régime général jusqu’à douze trimestres manquants, pour études supérieures ou pour « blancs » dans la carrière. Un rachat qui atténue, voire annule complètement, l’effet de la décote. Rappelons que celle-ci est une pénalité appliquée à toute personne prenant sa retraite sans avoir le nombre de trimestres requis. 
Pour l’instant,  ce « versement pour la retraite » au régime général implique automatiquement les régimes complémentaires obligatoires. Vous versez au régime général et vos trimestres rachetés sont également pris en compte par l’Agirc et l’Arrco. Autrement dit, la diminution ou l’annulation éventuelle de la décote pour votre retraite de base s’applique également à votre retraite complémentaire.  
Dans cette opération, l’Agirc et l’Arrco n’ont pas reçu un centime ! Cette anomalie est, certes, profitable au salarié mais elle ne l’est pas aux caisses. Il y a fort à parier que les remaniements prévus lors du Rendez-vous retraite du printemps vont la corriger. Sauvegarde Retraites attend la réponse du gouvernement.
En attendant, à vos calculettes ! Si vous souhaitez racheter des trimestres manquants, la prudence est de mise. Les barèmes de rachat risquent de grimper à la hausse en juillet !
 


retraite : réagir au dossier Rachats de trimestres : la prudence est de mise Réagissez à cet article