Des citoyens qui agissent pour un système
de retraite équitable, libre et responsable
retraite
Rejoignez-nous

C'est vous qui nous donnez
les moyens d'agir
vous êtes ici : accueil > revue de presse

Sauvegarde Retraites dans les médias

[2017] [2016] [2015] [2014] [2013] [2012] [2011] [2010] [2009] [2008] [2007] [2006] [2005] [2004] [2003] [2002]


Le Medef et trois organisations syndicales se sont mis d'accord sur un système de bonus-malus pour sauver l'Agirc-Arrco. S'il est signé fin octobre, cet accord qui creusera encore les inégalités entre secteur public et secteur privé. "Ce sont les salariés du privé qui seraient poussés à travailler jusqu'à 63, voire 65 ans, tandis que les retraites des fonctionnaires continueraient à être versées intégralement à 62 ans, et même à 57 ans dans certains régimes spéciaux" soulignait, avant la réunion du 16 octobre, Pierre-Edouard du Cray, directeur des études de l'association Sauvegarde Retraites.


Mots clés associés : rde Retra



Etes-vous prêts à travailler plus longtemps? C'est la question posée aux auditeurs, suite aux différentes mesures envisagées par les syndicats pour "sauver" les complémentaires. Marie-Laure Dufrêche, déléguée de l'association Sauvegarde Retraites s'insurge contre un report de l'âge de la retraite à 64 ans quand plus d'un million de fonctionnaires partent toujours bien avant l'âge de 60 ans.





Le pouvoir d'achat des retraités ne cesse de diminuer année après année. Depuis le 1er avril 2013, tous les retraités imposables sont frappés par la CASA. En janvier denier, Les Echos ont publié un article  sur le sujet et ont cité l'association Sauvegarde Retraites selon laquelle, "de 1992 à 2001, alors que le taux d'inflation s'est élevé à 14,6 %, les pensions ont été revalorisées de 13,8 % à l'Arrco et de 9,7 % à l'Agirc".





Alors que les salariés du privé doivent faire de douloureux sacrifices pour équilibrer leurs régimes, leurs collègues du public continuent de bénéficier de systèmes en or. Les pensions des IEG (EDF GDF) ont augmenté en 25 ans de 72 % au-delà de l'inflation. Les privilèges des régimes spéciaux coûtent plus de 5 MM d'€ par an. Les parlementaires continuent de garder secret leur régime. Les militaires sont champions de la retraite anticipée. 1 fonctionnaire sur 4 peut toujours décrocher à 57 ans. Enfin, bien que les primes ne soient pas intégrées dans le calcul des pensions publiques, celles-ci sont plus élevées que dans le privé. Selon l'association Sauvegarde Retraites, ces avantages coûtent 2,5 MM d'€ par an aux contribuables.




800 anciens contractuels marocains de la SNCF ont fait condamner la compagnie à plus de 150 millions de dommages et intérêts. Une moyenne de 190 000 € par tête ! Le tort de la SNCF ? Avoir respecté la loi ! Est-il juste qu'aujourd'hui les chibanis n'assument pas leur choix passé et demandent à l'ensemble des contribuables de les dédommager ? En outre, du point de vue de la retraite, certes ils ne bénéficient pas du régime spécial des cheminots mais ne sont pas plus désavantagés que l'ensemble des retraités du secteur privé. Comme le fait observer l'association Sauvegarde Retraites, "ces derniers pourraient tous demander, pour la même discrimination que celle dont sont "victimes" les chibanis, les mêmes réparations..."




Les campagnes de Sauvegarde Retraites portent leurs fruits : une proposition de loi vient d'être déposée à l'Assemblée nationale, visant à rétablir la démocratie sociale et à restituer aux affiliés du secteur privé le contrôle de leurs caisses de retraite. "La supercherie qui consiste à désigner des syndicalistes nantis de régimes spéciaux pour décider de l'avenir des retraites du privé, que ce soit à la CNAV ou à l'AGIRC-ARRCO, est aujourd'hui dévoilée devant les représentants du peuple" explique l'association.


Mots clés associés : caisses de retraite