Des citoyens qui agissent pour un système
de retraite équitable, libre et responsable
retraite
Rejoignez-nous

C'est vous qui nous donnez
les moyens d'agir
vous êtes ici : accueil > revue de presse

Sauvegarde Retraites dans les médias

[2017] [2016] [2015] [2014] [2013] [2012] [2011] [2010] [2009] [2008] [2007] [2006] [2005] [2004] [2003] [2002]


La réforme structurelle des retraites est un sujet d'actualité avec l'élection présidentielle qui s'annonce. L'association Sauvegarde Retraites publie un ouvrage du professeur Jacques Bichot, économiste et spécialiste de la protection sociale. Après avoir dressé un diagnostic de notre système de retraite (un côté brûlot), l'auteur propose des solutions concrètes pour accomplir la réforme qui s'impose et mettre en place un système robuste, pilotable, juste et respectueux des libertés individuelles. Un livre à offrir aux candidats, aux élus, et à ceux qui veulent savoir exactement de quoi ils parlent dans ce sujet complexe.




"Aujourd'hui, notre système de retraite doit être non seulement réformé, mais restructuré, pour devenir visible, gouvernable et respectueux des choix individuels", estime le Professeur Jacques Bichot, qui collabore notamment avec l'association indépendante Sauvegarde Retraites. Celle-ci s'appuie sur ses 133 000 membres pour convaincre les Français comme les responsables politiques de l'urgence à engager une réforme structurelle du système de retraite, afin de le rendre financièrement équilibré et équitable, sur le principe "à contribution égale, pension égale".




Jacques Bichot est probablement le meilleur spécialiste universitaire des retraites. Il vient de publier, avec l'aide de Sauvegarde Retraites, un petit livre posant un diagnostic sans complaisance sur la catastrophique situation des retraites, et proposant des pistes de réforme. Réformes de bon sens :  création d'un unique régime par points, concurrence entre les caisses de retraite au sein de ce régime unique, possibilité de partir à l'âge que l'on souhaite avec ses points acquis, développement de la capitalisation à côté de la répartition...




Jacques Bichot, économiste, disciple d'Alfred Sauvy, collabore avec l'association indépendante Sauvegarde Retraites. il vient de publier La Retraite en Liberté, aux éditions du Cherche Midi. Notre système de retraite par répartition est mal en point et n'est pas équitable. Les fonctionnaires et bénéficiaires des "régimes spéciaux" sont nettement mieux traités que les travailleurs du privé. Pour meilleure preuve, le taux de cotisation vieillesse supportée par le Trésor public : 74,28 % contre environ 15 % pour la somme des cotisations employeur pour les régime général et complémentaires dans le privé.




Les sénateurs ont bien modifié leur régime de retraite dans la foulée des réformes de 2010 mais il demeure plus avantageux que celui des salariés du privé et des fonctionnaires. C'est ce que révèle une étude inédite de Sauvegarde Retraites. Cette association, militante de la suppression des régimes spéciaux, reconnaît que les sénateurs sont en progrès, sur le montant et la durée de cotisation notamment. Malgré ces relatifs "sacrifices", la vie du retraité du palais du Luxembourg reste confortable. Les conditions d'attribution de la pension de réversion restent sans égales, et un système de retraite complémentaire par points a été créé pour remplacer celui de la double cotisation. Il reproduit les avantages antérieurs : c'est bien le plus troublant....




Dans la rubrique Lire Voir Entendre, le quotidien présente le dernier livre du Professeur Jacques Bichot :  "La retraite en liberté". Il balaie les grandes dates de l'histoire des retraites, depuis 1930 instauration d'un système obligatoire par capitalisation), puis 1941 (Vichy le transforme en répartition) jusqu'à la Vème République  où inégalités et rigidités bureaucratiques se durcissent. Il démontre que notre système de retraite doit être non seulement réformé mais restructuré pour devenir viable, gouvernable, et respectueux des choix individuels.Il collabore avec l'association Sauvegarde Retraites qui milite pour l'instauration d'un système de retraite financièrement équilibré, équitable - "à contribution égale, retraite égale" - et affranchi des complexités inutiles.