Des citoyens qui agissent pour un système
de retraite équitable, libre et responsable
retraite
Rejoignez-nous

C'est vous qui nous donnez
les moyens d'agir
vous êtes ici : accueil > études et analyses

Etudes et analyses

Souhaiteriez-vous faire des placements garantis - abondés pour moitié pour votre employeur - et les convertir en points pour bien arrondir votre pension ? C'est possible, à condition d'être fonctionnaire. En ce cas, vous bénéficiez du RAFP (régime additionnel de la fonction publique), un nouveau régime de retraite spécial dont les contribuables, une fois de plus, supportent en grand partie le coût et qui est financé à presque 60 % grâce aux intérêts de la dette publique !
lire la suite

Pour partir à la retraite en toute légitimité après 15 ans d'activité, une seule solution : être fonctionnaire et parents de trois enfants ou plus. Ce dispositif, qui date de plus de 80 ans, est parfaitement discriminatoire envers les retraités du privé. Il coûte 1,4 milliard d'euros par an à l'Etat.
lire la suite

Quatre ans après la réforme Fillon, le professeur Jacques Bichot dresse un constat amer mais réaliste : la loi de 2003 a suscité plus de surcoûts qu'elle n'a généré d'économies et creusé les inégalités entre le public et le privé au lieu de les réduire.
lire la suite

Alors que les régimes spéciaux traditionnels sont sur le déclin, un nouveau type de régime spécial est en plein essor. Les nouvelles bonifications indiciaires (NBI), accordées à certaines catégories de fonctionnaires, fonctionnent comme une retraite surcomplémentaire "deux en un", aux frais du contribuable. Quatre mois après l'entrée en vigueur de la loi Fillon, les hauts fonctionnaires de Bercy se sont octroyé la part du lion.
lire la suite

Il est très difficile de chiffrer le coût exact des régimes spéciaux pour les Français. Sauvegarde Retraites s'est attelée à la tâche pour aboutir à une estimation rigoureuse et beaucoup plus précise que celle communément admise. Résultat : 8,5 MM d'€ au lieu des 4,5 à 5 MM d'€ généralement avancés.
lire la suite

On a dit que la loi Fillon avait aligné le régime des fonctionnaires sur celui du privé. Un alignement très partiel puisque près de 30 % des fonctionnaires ont toujours la possiblilté de prendre leur retraite à 55 ans, ou même 50 ans, dans les conditions d'une carrière complète. La catégorie "active" de la fonction publique est un dispositif archaïque car les "actifs" ont la même espérance de vie que les sédentaires. Il est urgent de la supprimer.
lire la suite