Des citoyens qui agissent pour un système
de retraite équitable, libre et responsable
retraite
Rejoignez-nous

C'est vous qui nous donnez
les moyens d'agir


Une notion sélective de l'équité


article publié le 21-12-2016

La DREES vient de publier une étude sur les réformes des retraites et leurs effets sur "l’équité" : pas un mot sur les inégalités entre les retraites du privé et du public !


La Direction de la Recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) a publié au mois de décembre 2016 une étude sur « Les réformes des retraites menées entre 2010 et 2015 : effets sur la situation des assurés, les dépenses des régimes et l’équité ».

Sauvegarde Retraites ne pouvait manquer de s’y intéresser : qu’allait donc nous apprendre la DREES à propos de l’équité, notamment ?

Deux choses, qui ne sont pas dépourvues d’intérêt : 

- d’une part, que les réformes ont touché davantage les personnes disposant de bas salaires ou « précocement sorties de l’emploi », qui subissent une perte de pension cumulée de plus de 6 %, contre 3,4 % pour celles qui ont des revenus élevés. 
- d’autre part, que les pensions des femmes restent en moyenne très inférieures et la durée de leur retraite au contraire supérieure à celle des hommes.

Point final.

Les inégalités persistantes entre les retraites du public et celles du privé, les avantages des régimes spéciaux ? La Drees ne connaît pas ou n’a rien à dire à ce sujet.

C’est d’autant plus curieux qu’elle remarque, par ailleurs, que « les accords AGIRC-ARRCO ont un effet significatif sur la pension moyenne tous régimes ». Or, on voit mal comment ces accords pourraient concerner les régimes spéciaux du public. Ce sont donc bien ceux du privé qui ont fait les frais de l’allongement de la durée requise pour le taux plein – qui « diminue la pension relative de 1,1 % » –, de la sous-indexation des pensions AGIRC-ARRCO entre 2016 et 2019 et du passage de la revalorisation au 1er novembre, au lieu du 1er avril.

Rappelons que dans les régimes de retraite du public, les taux de remplacement (montant de la retraite par rapport au dernier salaire) sont garantis : les diminutions sont bonnes pour le privé, ce qui, à lire l’étude de la DREES, ne déroge apparemment pas au principe d’équité…



retraite : réagir au dossier Une notion sélective de l'équité Réagissez à cet article