Des citoyens qui agissent pour un système
de retraite équitable, libre et responsable
retraite
Rejoignez-nous

C'est vous qui nous donnez
les moyens d'agir


Financement des retraites : le Comité de suivi fait dans l'euphémisme


article publié le 21-07-2014

L'équilibre financier du système de retraite est jugé "accessible" en 2020 mais, vu les hypothèses de croissance, reste inaccessible...


En attendant les prévisions du Conseil d’orientation des retraites (COR) en fin d’année, le tout nouveau Comité de suivi est "sorti du bois", deux semaines après sa nomination, dans « un document de 29 pages rédigé dans l’urgence ».

Pour le Comité, « la trajectoire de retour à l'équilibre financier d'ici 2020 reste accessible, sous réserve de la réalisation des prévisions macroéconomiques retenues dans le cadre du programme de stabilité ». Doux euphémisme quand il reconnaît lui-même que « les hypothèses de croissance tant à court, moyen et long terme prêtent, légitimement, à débat ».

C’est donc tout en douceur que le Comité de suivi affirme, d’une certaine manière, que l’équilibre est « accessible » sous réserve de la réalisation de prévisions de croissance elles-mêmes jugées, entre les lignes, inaccessibles…

La ficelle paraît grosse mais elle n’est pas nouvelle. Elle est même devenue récurrente : aucune "réforme-rustine" des retraites n’a jamais honoré ses promesses d’équilibre financier ; et aucune prévision du COR ne s’est jamais vérifiée, faute de scénarios économiques réalistes.

Réforme après réforme, comité après comité, prévisions après prévisions, la France tourne en rond, ou plutôt autour du pot, en refusant d’envisager une réforme structurelle. Résultat des courses : c’est aux retraités de payer les pots cassés, rabotage des pensions après rabotage.

En témoigne encore le récent gel de la revalorisation des pensions de base : pour faire respirer les caisses, la revalorisation a été reportée de 6 mois ; et voici que l’on ajoute encore un an…, sans être vraiment certain que ce ne soit pas deux…

Pendant ce temps, le "cirque social" continue, avec cette Conférence sociale fantôme, que le Medef a menacé de bouder et que quatre syndicats ont fini par boycotter après le report partiel du compte pénibilité, lequel a été concédé au Medef pour sauver ladite conférence…



retraite : réagir au dossier Financement des retraites : le Comité de suivi fait dans l'euphémisme Réagissez à cet article