Des citoyens qui agissent pour un système
de retraite équitable, libre et responsable
retraite
Rejoignez-nous

C'est vous qui nous donnez
les moyens d'agir


Une nouvelle taxation du cumul emploi retraite


article publié le 07-01-2014

Qu'est-ce qu'une prétendue "cotisation sociale" qui n'ouvre aucun droit ? Juste une taxe qui ne dit pas son nom !


La pseudo-réforme des retraites de 2013 modifie (art. 12) les règles du cumul emploi retraite concernant les personnes qui, après avoir liquidé leurs droits à la retraite, reprennent une activité professionnelle. 

Jusqu'à aujourd'hui, ces personnes acquittent des cotisations retraite qui leur créent de nouveaux droits (et leur procurent la possibilité de se constituer à terme une retraite supplémentaire), si leur nouvelle activité s'exerce dans un autre régime de retraite que celui qui leur verse leur pension. 

Ce ne sera plus le cas pour les retraités qui commenceront un cumul emploi retraite après le 1er janvier 2015.

A partir de cette date, en effet, la reprise d'activité par un retraité n'ouvrira droit "à aucun avantage de vieillesse, de droit direct ou dérivé, auprès d'aucun régime légal ou rendu légalement obligatoire d'assurance vieillesse,  de base ou complémentaire". Ce qui signifie, en clair, qu'il cotisera à fonds perdus.

Mais peut-on parler de "cotisation sociale", si les sommes versées n'ouvrent droit à aucune contrepartie ? 

Il serait plus exact de parler d'une nouvelle taxe qui punit les plus actifs des retraités. C'est-à-dire, le plus souvent, ceux qui ont besoin de continuer à travailler, malgré leur âge, pour vivre.

Mots clés associés : retraite

retraite : réagir au dossier Une nouvelle taxation du cumul emploi retraite Réagissez à cet article