Des citoyens qui agissent pour un système
de retraite équitable, libre et responsable
retraite
Rejoignez-nous

C'est vous qui nous donnez
les moyens d'agir


Coupes sombres dans la retraite des dentistes


article publié le 19-04-2007

Un risque de banqueroute de leur caisse complémentaire a conduit à un accord qui ampute la pension des dentistes, menacés par le choc démographique.


Le montant de la retraite actuelle des dentistes est fortement lié à celui de l’ASV (avantage social vieillesse), c’est-à-dire la retraite complémentaire des chirurgiens-dentistes conventionnés, qui en assure 40 %. 
Un accord est récemment intervenu au sein de la caisse complémentaire des dentistes qui a abouti à une augmentation des cotisations personnelles retraite de 800 € de plus par an – l’assurance maladie ajoutant 40 millions - et par une amputation des pensions de 150 à 200 € par mois. « Sans accord, il n’y avait plus rien en caisse en 2010 » a déclaré Jean-Claude Michel, secrétaire de la CNSD, le syndicat majoritaire des dentistes.
Il faut dire que, à cause du choc démographique, le rapport entre cotisants et retraités va se trouver en mauvaise posture dans les années qui viennent. 8 000 à 10 000 dentistes vont partir à la retraite d’ici à 2015 et deux sur trois ne trouveront pas de repreneur.
 

Mots clés associés : cotisation - d?mographie - pension de retraite

retraite : réagir au dossier Coupes sombres dans la retraite des dentistes Réagissez à cet article